Sélectionner une page

Frédéric Hottinger

VP Directeur général de Sofibus, membre du conseil de surveillance de Hottinger UK.

Découvrir son parcours

La Finance, un choix éclairé

Portrait de Frédéric Hottinger

Descendant d’une illustre famille de banquiers, Frédéric Hottinger a repris le flambeau familial. Il tient les rênes de holding EMBA NV domiciliée au Pays-Bas et dirige la foncière Sofibus. Portrait.

Frédéric Hottinger est le descendant d’une famille d’origine suisse dont les racines remontent au XIVème siècle, connue et reconnue dans le monde de la banque depuis sept générations. Né en 1961 à Neuilly-sur-Seine, de nationalité franco-suisse, il grandit en France. Si l’environnement familial n’a certes pas été sans influence sur ses choix professionnels, c’est une passion précoce et sincère pour la finance qui décide Frédéric Hottinger à fouler le pas de ses ancêtres. Comme celui-ci aime à le rappeler, la finance est un observatoire avancé du monde économique, qui constitue lui-même la principale clé de compréhension du monde contemporain.

Derrière la finance le motivent et le passionnent le monde économique, l’entrepreneuriat, le goût des challenges et la poursuite de projets.

Tout le parcours professionnel, mais également personnel, de Frédéric Hottinger est placé sous le signe de la curiosité et de l’ouverture.

Après son service militaire, passé dans l’armée de l’air, Frédéric Hottinger entame des études de finance, de commerce et de droit à l’Ecole des Entreprises de Lausanne, sur la terre de ses aïeux.

Il obtient l’année suivante – en 1984 – un diplôme de courtier auprès de la Bourse de New-York.

Soucieux de faire ses premières armes à distance de l’environnement familial, Frédéric Hottinger rejoint au sortir de ses études la banque d’affaires anglaise Baring Brothers, au département de fusion/acquisition de l’établissement.

C’est dans ce cadre qu’il part s’installer à Hong-Kong, ville alors en pleine effervescence économique.

Au terme de deux années très riches passées au sein de Baring Brothers, Frédéric Hottinger rejoint la banque Brown Brothers & Harriman (New York) en qualité d’analyste financier. Cette fonction, qui lui permet de côtoyer de près le monde économique et les différents secteurs qui le constituent, répond parfaitement à la curiosité du jeune homme et permet à Frédéric Hottinger d’acquérir une vision globale des problématiques financières.

Une chose est certaine : ces deux premières expériences professionnelles confirment son goût pour les métiers de la banque.

Une politique d’ouverture pour la holding familiale

En 1988, Frédéric Hottinger fait son entrée au sein du groupe familial, par la porte du département de marketing des services financiers.

Il prend les rênes des relations institutionnelles cinq années durant et participe à cette occasion à la gestion des relations entre le groupe et les banques internationales partenaires.

Sa curiosité le pousse à explorer de nouveaux horizons. A partir du milieu des années 1990, il se consacre pleinement aux activités de fusion-acquisition de la banque familiale. Des nouvelles fonctions qui l’amènent à participer à plusieurs opérations d’acquisition d’envergure, en particulier dans le cadre de la privatisation d’entreprises hongroises.

Troisième volet du parcours de Frédéric Hottinger au sein du groupe familial : la gestion d’actifs. Au cours des années 2000, ce dernier joue un rôle actif dans le renforcement des positions du groupe à l’international et le développement de nouvelles filiales.

Il supervise l’ouverture de plusieurs filiales en Angleterre, au Luxembourg, en Autriche, aux Bahamas et plus tard au Canada. C’est à cette époque que voient le jour Hottinger & Cie Luxembourg, Hottinger & Cie Limited (Angleterre) et Hottinger Partner Wien (Autriche).

Suite au décès de son père en 2015, Frédéric Hottinger a joué un rôle de premier plan dans la définition de la politique stratégique et la réorganisation de la holding. Son action a consisté, et consiste encore, à créer des partenariats féconds entre le groupe bancaire et de grands acteurs financiers mondiaux dans une logique de synergie des ressources et des compétences.

Cette politique active de partenariats stratégiques se traduit notamment par le rapprochement avec les sociétés Archimedes Private Office Limited et Iteram basée au Luxembourg.

Frédéric Hottinger est aujourd’hui membre du conseil de surveillance de Hottinger United Kingdom. Reprenant le flambeau familial, il assure avec professionnalisme et audace le pilotage d’un groupe prestigieux qui a su maintenir au fil du temps sa taille humaine, synonyme d’indépendance de jugement, de souplesse, de proximité, d’impartialité, de réactivité, de sécurité et d’imagination.

Parce qu’il n’y a pas que le Groupe…

Frédéric Hottinger mène d’autres activités en parallèle de ses fonctions au sein du consortium familial. Il a accompagné son père durant plusieurs années dans la gestion de Sofibus, société foncière spécialisée dans la détention et la gestion d’actifs immobiliers.

Désormais vice-président et directeur général de cette entreprise depuis 2015, Frédéric Hottinger veille à ce que Sofibus poursuive la croissance dynamique qui lui permet notamment d’afficher un taux d’occupation du parc immobilier de plus 80 %.

Passionné par l’univers des startups et des nouvelles technologies, Frédéric Hottinger finance, par l’intermédiaire de ses sociétés, un réseau de startups spécialisées dans les plateformes de jeu et de « video gaming » au Canada et aux USA.

Lorsqu’il n’est pas en affaires, il apprécie par-dessus tout et avant toute chose être avec sa famille. Durant son temps libre, il aime plonger et naviguer notamment au large des terres bahaméennes. Curieux des langues étrangères, il veille régulièrement à parfaire son espagnol et son italien.

A y regarder de plus près, Frédéric Hottinger concilie ce que d’aucuns, par étroitesse d’esprit ou manque d’audace,
pensent incompatibles : héritage et modernité, gestion prudente et performante, vie d’entrepreneur et vie de famille,
respect des valeurs passées et bienveillance envers l’avenir.